Exploitation à faible impact

Un excavateur Logfisher extrait une grume en Malaisie péninsulaire dans le cadre d’un programme de formation à l’exploitation à faible impact (EFI) financé par l’OIBT. L’OIBT accompagne ses membres afin que les opérations d’exploitation forestière en région tropicale soient soigneusement planifiées et contrôlées. Photo: A. Khalim/Forestry Department Peninsular Malaysia

L’exploitation à faible impact (EFI) désigne l’exécution d’opérations d’exploitation forestière qui sont planifiées de manière approfondie et soigneusement contrôlées afin de réduire au maximum leurs impacts sur les peuplements et sols forestiers. L’EFI fait appel à plusieurs mesures pratiques, comme suit:

  • Inventaires forestiers préalables à la récolte et cartographie des arbres individuels à prélever
  • Planification avant la récolte des routes, pistes de débardage et aires de déchargement afin de réduire les perturbations des sols et protéger les rivières et cours d’eau par des franchissements adaptés
  • Délianage préalable à la récolte là ou de lourdes lianes emprisonnent les couronnes des arbres
  • Construction de routes, aires de déchargement et pistes de débardage en accord avec les principes de conception respectueux de l’environnement
  • Recours à des techniques adaptées d’abattage et de tronçonnage, telles que l’abattage directionnel, la coupe des souches au ras du sol pour éviter le gaspillage, et le tronçonnage optimal des tiges en grumes permettant de maximiser le rendement en bois utile
  • Le treuillage des grumes sur les pistes de débardage prévues, pour assurer que les débardeuses restent constamment sur les pistes
  • Lorsque cela est possible, le recours à un système de téléphérage qui, en suspendant les grumes au-dessus du sol ou en réduisant au maximum toute autre perturbation du sol, permet de protéger les sols et la végétation résiduelle
  • Exécution d’évaluations postérieures à la récolte pour apporter un retour d’expérience aux gestionnaires de la ressource et aux équipes d’exploitation, et apprécier le degré d’application des lignes directrices en matière d’EFI.
 
Outre les avantages qu’elle procure sur le plan environnemental, il a été prouvé que l’EFI réduisait le pourcentage de grumes «perdues» (les arbres abattus dans une forêt qui n’en ont toutefois pas été extraits parce qu’elles sont passées inaperçues au cours des opérations de débardage ou de téléphérage), ce qui réduit le gaspillage de bois et accroît les recettes.
 
Dans le cadre de ses projets, l’OIBT renforce les capacités en matière d’EFI, y compris en dispensant des formations et en produisant des manuels de formation.

Liens connexes