Enquête mondiale: exprimez votre point de vue sur le futur de l’enseignement forestier

15 juillet 2020

Dans le cadre de leur initiative conjointe destinée à faire progresser l’enseignement forestier dans le monde, l’OIBT, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Union internationale des instituts de recherche forestière (IUFRO) lancent une enquête mondiale. Enseignants du milieu de l’environnement, étudiants forestiers et employeurs du secteur forestier sont tous invités à participer à ce sondage ouvert du 15 juillet au 15 août 2020.

Veiller à ce que les professionnels de la forêt soient bien préparés aux exigences du développement durable dans un monde de plus en plus complexe passe par un enseignement forestier tourné vers l’avenir. La FAO, l’IUFRO et l’OIBT déploient un projet mondial destiné à forger une vision et un plan stratégique de long terme visant à coordonner les efforts qui sont menés à l’échelon international à cette fin. Dans le but d’obtenir des éclairages sur des questions se rapportant, par exemple, aux initiatives à l’œuvre en matière d’enseignement, ainsi qu’aux approches, ressources et technologies connexes; aux compétences des enseignants; aux acteurs cruciaux; et au degré de préparation des diplômés forestiers à leur environnement professionnel, ces trois organisations vont ainsi mener un sondage auprès des enseignants du milieu de l’environnement, des étudiants forestiers et des employeurs du secteur forestier. Il cible tous les degrés de l’enseignement – premier, deuxième et supérieur (formation technique et professionnelle incluse) –, toutes régions du monde confondues.

Les résultats de ce sondage seront synthétisés sous la forme de six rapports régionaux et d’une évaluation mondiale, qui seront présentés lors de la Conférence internationale sur l’enseignement forestier, dont les dates seront fixées ultérieurement.

Dans le cadre de notre projet mondial sur l’enseignement forestier, que finance le Ministère fédéral allemand de l’alimentation et de l’agriculture (BMEL), l’OIBT met actuellement au point une formation en ligne sur les chaînes d’approvisionnement légales et durables des bois et produits dérivés tropicaux, qui sera disponible vers la fin de 2020.

L’OIBT, la FAO et l’IUFRO considèrent toutes trois que renforcer la coordination de l’enseignement forestier au niveau mondial accroîtra de manière considérable son potentiel et les avantages qui en découleront.

«Il est possible d’exploiter, en complément des démarches éducatives conventionnelles, de nouvelles technologies aussi enthousiasmantes que, par exemple, la formation en ligne, qui offre à toute une série d’acteurs des possibilités significatives d’améliorer l’enseignement forestier», a observé Mme Sheam Satkuru de l’OIBT, qui supervise la participation de l’Organisation à ce projet mondial.

«Il est fondamental d’avoir des liens forts entre l’enseignement forestier et la recherche connexe dans la mesure où ils aideront à assurer que la gestion des forêts s’appuie sur des fondements scientifiques probants et où les programmes éducatifs formeront un solide corps de chercheurs forestiers», a précisé M. Alexander Buck, le directeur exécutif de l’IUFRO.

«Sans un corps de gestionnaires et décideurs forestiers bien formés, il sera impossible d’optimiser les contributions des forêts et arbres au profit du développement durable», a remarqué M. Andrew Taber, responsable de l’équipe chargée de la foresterie sociale à la FAO.

Répondre à l'enquête (multilingue)

Consulter la page web de la FAO sur le Projet mondial d’enseignement forestier (en anglais)

Pour de plus amples renseignements sur cette enquête, s'adresser à: tetra@itto.int