À la une rss

Une nouvelle vidéo d’un projet de l’OIBT montre la mise en œuvre d’un système informatisé d’information forestière intégré au Guatemala

Pour nombre de pays producteurs de bois tropicaux, dont le Guatemala, il est difficile de déterminer si un produit forestier est d’origine légale ou encore de mettre en œuvre des mécanismes de suivi qui favorisent les pratiques forestières licites. À cet égard, l’Institut national des forêts (INAB) du Guatemala vient de mettre en ligne une vidéo qui décrit son Système informatisé d’information sur les entreprises forestières (SEINEF), lequel est mis en œuvre dans le cadre du projet de l’OIBT TMT-PD004/11 Rev.2 (M). Le SEINEF est un dispositif de traçabilité qui permet d’enregistrer, d’effectuer le suivi et de contrôler le flux des produits forestiers par le biais des entreprises qui sont juridiquement constituées et immatriculées dans le pays.

Le Colloque international sur l’exploitation forestière illicite se clôt par un appel aux pays consommateurs et producteurs à utiliser des bois d’origine légale

Rupert Oliver, consultant principal pour le projet de l’OIBT «Surveillance indépendante du marché des bois sous autorisation FLEGT (SIM)», a donné une présentation sur les actions prises par les principaux pays importateurs de bois sur le plan de la vérification de la légalité, y compris en matière d’achat de bois légaux. Photo: K. Sato (OIBT)

Rupert Oliver, consultant principal pour le projet de l’OIBT «Surveillance indépendante du marché des bois sous autorisation FLEGT (SIM)», a donné une présentation sur les actions prises par les principaux pays importateurs de bois sur le plan de la vérification de la légalité, y compris en matière d’achat de bois légaux. Photo: K. Sato (OIBT)

Le 12 juin dernier, l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT), conjointement avec le «Comité de la Caravane nationale de promotion et de l’emploi du bois pour tisser des liens entre la forêt et les villes japonaises», organisait à Tokyo (Japon), à l’Université des Nations Unies, un Colloque international pour la lutte contre l’exploitation forestière illicite et le commerce associé.

L'OIBT attribue de nouvelles bourses

L’Organisation internationale des bois tropicaux a attribué vingt-huit bourses dans le cadre du Cycle de printemps 2015. Quinze pays différents sont représentés dans ce tout dernier groupe de bénéficiaires, qui comprend quatorze boursières. Le montant total des bourses accordées s’élève à 150 000 $EU.

Lutter contre l’exploitation forestière illicite et le commerce associé

Environ 300 participants se sont rassemblés à l’Université des Nations Unies à Tokyo afin de débattre de la question de l’exploitation forestière et du commerce illicites des bois tropicaux. Le Colloque international pour la lutte contre l'exploitation forestière illicite et le commerce associé, qui ouvre ce 12 juin, va leur permettre d’explorer des actions supplémentaires susceptibles de lutter contre l’exploitation forestière illégale et de favoriser les garanties crédibles de l’origine légale du bois. Organisé par le «Comité de la Caravane nationale de promotion et de l’emploi du bois pour tisser des liens entre la forêt et les villes japonaises» en coopération avec l’OIBT, ce colloque est parrainé par l’Agence japonaise de foresterie.

Dépasser les polémiques entourant les politiques d'achat

Depuis longtemps, les politiques des marchés publics en matière de bois sont un sujet de polémique entre pouvoirs publics, négociants de bois tropicaux et groupes environnementalistes. En effet, ces derniers arguent que, en achetant uniquement des bois tropicaux certifiés ou, à tout le moins, vérifiés comme étant d’origine légale, les pays exportateurs sont en mesure d’ouvrir la voie à la gestion durable des forêts; ce à quoi les pays exportateurs de bois rétorquent que de telles politiques d’achat confèrent aux bois non tropicaux un avantage commercial indu; tandis que les négociants s’inquiètent du coût qu’implique la mise en conformité à ces nouvelles normes.

L’OIBT publie une nouvelle étude sur les incidences des politiques d'achat en matière de bois

Dans le cadre de sa Série technique, l’OIBT vient de publier les résultats d’une étude sur les incidences qu’ont les politiques d'achat de bois tropicaux. Il en ressort que les changements que celles-ci induisent au niveau du commerce des bois tropicaux sont largement éclipsés par les évolutions économiques et les fluctuations du marché au sens large.

Vacancy_fr.gif rss

Aucun poste n’est actuellement à pourvoir à l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT).

rssAutres réunions

Ecobuild Asie du Sud-Est
Du 9 au 11 septembre 2015 à Kuala Lumpur (Malaisie)
XIVe Congrès forestier mondial
Du 7 au 11 septembre 2015 à Durban (Afrique du Sud)
5e Conférence mondiale sur le commerce du bois - Chine
Les 15 et 16 septembre 2015 à Shanghaï (Chine)
6e Conférence internationale sur les bois de feuillus
Du 16 au 18 septembre 2015 à Copenhague (Danemark)
Seconde Conférence internationale sur les terres communautaires et les droits sur leurs ressources
Les 30 septembre et 1er octobre 2015 à Berne (Suisse)
Salon Timber Expo 2015
Les 6 et 7 octobre 2015 au NEC à Birmingham (Royaume-Uni)