À la une rss

Traçabilité du bois issu de communautés autochtones au Pérou

Au Pérou, les communautés autochtones ainsi que les petites et moyennes entreprises (PME) forestières opérant dans les départements de Madre de Dios et d’Ucayali sont conscientes de la nécessité pour elles, au titre des exigences du marché, de prouver l’origine légale de leur bois et de se conformer à la législation forestière récemment approuvée qui est en vigueur dans le pays. Financé par l’OIBT et mis en œuvre par la Chambre nationale forestière péruvienne, le projet PD 621/11 Rev.3 (M) a ainsi permis de mettre au point un dispositif de traçabilité du bois qu’utilisent aujourd’hui les PME et les communautés autochtones de ces régions. Pour en savoir davantage, on visionnera la vidéo ci-dessous qui illustre comment est appliquée la traçabilité du bois et quelles conséquences cela a sur la gestion durable des forêts (GDF).

Une nouvelle technique pour identifier les espèces ligneuses sur site

La spectroscopie proche infrarouge (SPIR) a été utilisée avec succès pour identifier des bois et vérifier leur origine par le Laboratoire des produits forestiers (LPF) du Service forestier brésilien, ce grâce à l’appui du Programme OIBT-CITES pour l’application de la liste CITES des espèces d’arbres tropicaux.

La SPIR permet désormais d’identifier le bois issu de seize espèces arborescentes tropicales menacées et d’en vérifier l’origine, dont l’acajou (Swietenia macrophylla). Méthode aussi précise que pratique et rapide, elle permet d’identifier des essences sur le terrain ainsi qu’aux points de contrôle situés tout au long de la chaîne d’approvisionnement en bois, ce qui facilite l’application de la réglementation CITES et améliore la transparence du marché. Pour en savoir plus, on visionnera la nouvelle vidéo du LPF ci-dessous.

Appel à agir rapidement en faveur des mangroves

Reconnaissant la nécessité urgente d'enrayer la disparition et la dégradation ininterrompues des mangroves, les participants à la Conférence internationale sur la pérennisation des écosystèmes de la mangrove ont appelé les décisionnaires, intervenants de terrain et scientifiques oeuvrant dans le domaine de la mangrove, collectivités côtières, organisations internationales, secteur privé et bailleurs de fonds à "redoubler d'efforts" afin d'assurer que les écosystèmes de la mangrove qui subsistent sur la planète soient conservés, restaurés et protégés, mais aussi gérés et utilisés de manière pérenne.

Les mangroves constituent un aspect crucial du tourisme à Bali, selon son Vice-Gouverneur

L’Indonésie a besoin de renforcer son action en vue de conserver les écosystèmes de ses mangroves, car la richesse de leur flore et de leur faune constitue un aspect crucial du tourisme sur l’île de Bali, selon le Vice-Gouverneur de la province de Bali, M. Ketut Sudikerta.

Des activités qui échappent aux radars?

Dans le monde tropical, le secteur du bois fournit du travail à des centaines de milliers de sans-emploi, y compris dans le cadre d'activités à caractère artisanal qui, bien que n’apparaissant pas nécessairement dans les statistiques officielles, n’en sont pas moins des sources d’emplois vitales dans les régions rurales. Dans ce numéro d’Actualités des Forêts tropicales, Paolo Cerutti et ses co-auteurs (page 3) expliquent ainsi que, en Côte d’Ivoire, les tronçonneurs artisanaux – des jeunes pour la plupart cherchant leur indépendance financière – produisent au moins un quart de l'offre en bois disponible sur le marché intérieur, voire probablement plus. Le commerce transfrontalier avec les pays limitrophes y est également substantiel.

Célébration de la Journée internationale des forêts: Du charbon de bois d’origine durable en Côte d’Ivoire

Une petite subvention que l’OIBT a attribuée en 2009 à une association de femmes de Côte d’Ivoire, MALEBI, a permis à celle-ci de valoriser sa production de charbon de bois grâce à des techniques efficaces et respectueuses de l’environnement. Cela a aussi permis d’améliorer le niveau de vie des collectivités locales tout en sensibilisant à l’importance de la conservation des forêts. Aujourd’hui, MALEBI met en œuvre un projet plus conséquent de l’OIBT visant à reboiser et à réhabiliter une forêt riveraine, la forêt classée d’Ahua, afin de lui assurer une source d’approvisionnement pérenne pour fabriquer son charbon de bois.