• TOP
  • Nouvelles
  • L'actualisation des lignes directrices africaines demandée lors d'un Atelier régional

Communiqué de presse

L'actualisation des lignes directrices africaines demandée lors d'un Atelier régional

30 mai 2017

5125_ext_06_fr_0.jpg

Les participants au deuxième Atelier régional sur la gestion durable des forêts tropicales naturelles, qui s’est tenu à Cotonou (Bénin).
Photo: A. O. Lokossou

Les participants au deuxième Atelier régional sur les Lignes directrices volontaires de l’OIBT pour la gestion durable des forêts tropicales naturelles, qui s’est tenu du 8 au 12 mai derniers à Cotonou (Bénin), sont convenus qu’il était nécessaire de réviser les Principes, critères et indicateurs OAB-OIBT de la gestion durable des forêts tropicales naturelles d’Afrique. Ont assisté à cet Atelier, qui était organisé en collaboration avec le Ministère béninois du cadre de vie et du développement durable ainsi que la Direction générale des forêts et des ressources naturelles, trente-trois professionnels de terrain et décisionnaires issus de pays africains membres de l’OIBT.
 
Cet Atelier avait pour objet de stimuler l’élaboration et la mise en œuvre de lignes directrices, aux niveaux national et infranational, de la gestion durable des forêts (GDF), en s’inspirant de nos Lignes directrices volontaires pour la gestion durable des forêts tropicales naturelles ainsi ainsi que des expériences que les pays de la région ont menées en la matière.
 
Publiées en 2015, les Lignes directrices volontaires fournissent des orientations aux aménagistes, décisionnaires et autres parties prenantes aux forêts, s’agissant de traiter les problématiques touchant aux aspects politique, juridique, gouvernance, institutionnel, écologique, social et économique qui doivent être prises en compte pour planifier, mettre en œuvre et évaluer la GDF dans les forêts tropicales naturelles, en vue d’assurer que celles-ci puissent procurer les biens et services environnementaux forestiers de manière durable. Ces Lignes directrices constituent une mise à jour des Directives de l’OIBT pour l’aménagement durable des forêts tropicales naturelles, qui dataient de 1992, et les remplacent.
 
Pendant des Lignes directrices volontaires dont ils s’inspirent en grande partie, les Critères et indicateurs de la gestion durable des forêts tropicales naturelles – publiés en 2016 par l’OIBT – prennent en compte les questions de politique forestière à l’ordre du jour, celles, par exemple, relevant du changement climatique, de l’adaptation à celui-ci et de l’atténuation de ses effets, des Objectifs d’Aichi en matière de biodiversité associés à la Convention sur la diversité biologique, ou encore des Objectifs de développement durable. Par conséquent, il conviendrait que les Principes, critères et indicateurs OAB[1]-OIBT de la gestion durable des forêts tropicales naturelles d’Afrique, qui ont été parachevés en 2003, soient revus, ont indiqué les participants à l’Atelier, afin de veiller à ce que, en Afrique, les pratiques de la GDF soient pertinentes et compatibles avec les récents développements intervenus au sein de l’environnement de la politique internationale, qui connaît de rapides évolutions.
 
La déclaration et les présentations relatives à l’Atelier sont disponibles ici (en anglais ou en français).

[1] Organisation africaine du bois