• TOP
  • Nouvelles
  • 5,4 millions de dollars de nouveaux financements pour les forêts tropicales

Communiqué de presse

5,4 millions de dollars de nouveaux financements pour les forêts tropicales

Yokohama, Japon, 11 novembre 2006

news20061111.jpg

Photo: J. Blaser

Le Conseil international des bois tropicaux a engagé plus de 5,4 millions de dollars E-U pour les nouveaux projets et activités de conservation, de gestion, d'exploitation et de commerce à caractère durable des ressources des forêts tropicales.

Le Conseil est l'organe dirigeant de l'Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT). Il se réunit deux fois par an pour débattre d'un large éventail de thèmes visant à promouvoir la gestion durable des forêts tropicales et le commerce de bois tropicaux issus d'un mode de production durable. Les financements annoncés cette semaine à sa 41e session s'ajoutent aux 6,1 millions de dollars E-U engagés en juin dernier lors de la 40e session du Conseil à Mérida (Mexique), ce qui porte leur total à plus de 11,5 millions de dollars E-U en 2006.

Le Conseil a financé à cette session onze projets et sept avant-projets, dont un destiné à promouvoir au Japon les bois certifiés produits dans la légalité et un autre pour renforcer la capacité d'application des législations forestières et la gouvernance au Cambodge. A également été financé un projet destiné à appuyer de reboisement par des groupes de femmes au Ghana, et un autre devant conserver et réhabiliter les peuplements naturels de ramin (Gonystylus spp.) et mettre en place des plantations de cette essences en Indonésie. Le Conseil a également financé un projet qui doit créer un laboratoire d'essai des projets ligneux au Mexique.

Le Conseil a alloué des fonds supplémentaires à un projet qui œuvre à l'élargissement du Parc national de Pulong Tau au Sarawak (Malaisie), destiné à créer une réserve de conservation transfrontalière avec l'Indonésie voisine. Des financements complémentaires ont été attribués pour aider à améliorer la capacité des Membres de l'OIBT à appliquer les dispositions découlant de l'inscription d'essences à bois d'œuvre dans les listes de la CITES, y compris une aide de 3 millions de dollars apportée par la Communauté européenne. Les travaux de la CITES figurent parmi les nombreuses activités passées en revue par le Conseil dans son bilan provisoire du Programme de travail de l'OIBT pour 2006-2007. Une autre activité faisant partie du Programme de travail, et qui consiste à contrôler la corrélation entre le changement climatique et les forêts tropicales, a reçu un financement complémentaire pour permettre la production d'un rapport sur l'actualité récente des négociations sur l'évolution du climat et leurs implications pour les forêts tropicales. Le Fonds Freezailah pour les bourses d'études a également été réalimenté par le Conseil, afin de permettre à ce programme précieux de continuer d'offrir des bourses aux candidats méritants.

Le Conseil a décidé de proroger le traité qui régit l'Organisation – l'AIBT de 1994 – et de procéder lors de ses prochaines sessions à un bilan régulier de l'état de la ratification de l'accord successeur par les Membres. Le groupe de travail intersessions a été créé et financé pour examiner les programmes thématiques devant être intégrés dans le cadre de l'AIBT de 2006. Le Conseil a également finalisé la procédure de sélection d'un nouveau Directeur exécutif, ce poste devenant vacant en novembre 2007.

Les principaux bailleurs de fonds à cette session ont été les gouvernements du Japon, de la Suisse, des États-Unis et de la France, tandis que le Fonds commun pour les produits de base et les gouvernements de la Finlande, la Norvège, l'Australie, la République de Corée et des Pays-Bas ont également annoncé des financements. En outre, des fonds ont été mobilisés parmi les ressources libres d'affectation dont dispose l'Organisation, en particulier le Sous-compte B du Fonds du Partenariat de Bali.

Des descriptifs de tous les projets nouvellement financés seront publiés dans le prochain numéro d'Actualités des forêts tropicales. Pour plus de renseignement sur la session du Conseil, se rendre à www.itto.or.jp.