Résumé général

Cette publication analyse de manière exhaustive la situation de l'aménagement des forêts dans chacun des 33 pays membres producteurs de l'OIBT. Fondée sur les informations communiquées par les pays eux-mêmes, complétées par des données extraites d'un éventail d'autres sources, elle examine la politique et le cadre institutionnel dans chaque pays, les approches adoptées pour l'attribution et la gestion des ressources, et le degré d'aménagement de ces ressources.

Vous pouvez en lire le résumé ci-dessous, télécharger le rapport intégral et un document récapitulatif, ou vous reporter à des régions ou des pays particuliers en cliquant sur les cartes (à gauche).

Vous pouvez également demander un exemplaire imprimé du résumé ou du rapport intégral en vous adressant au Fonctionnaire de l'information de l'OIBT à l'adresse itto@itto.or.jp.

Résumé général

En dépit des difficultés et de quelques insuffisances notables, d'importants progrès en matière d'aménagement forestier durable (AFD) dans les tropiques ont été réalisés depuis la première enquête menée par l'OIBT en 1988. Les pays ont établi et commencé à mettre en oeuvre de nouvelles politiques forestières qui prennent en compte les éléments de base d'AFD. Davantage de forêts ont été dans une certaine mesure protégées par leur affectation en tant que domaine forestier permanent (DFP – ou un concept semblable) à des fins de production ou de protection, et beaucoup d'autres sont effectivement gérées en mode durable. En outre, une partie du DFP est également certifiée – fait nouveau survenu depuis 1988. Tout cela est encourageant, mais la proportion de forêts naturelles de production répondant aux impératifs d'AFD est encore très faible, et l'AFD est réparti inégalement à travers les tropiques et à l'intérieur des pays.

On estime que dans l'ensemble des pays membres producteurs de l'OIBT des trois régions, au moins 25,2 millions d'hectares du DFP de production en forêt naturelle (7,1% des 353 millions d'hectares du DFP de production global) sont sous gestion durable; environ 11,2 millions d'hectares (2,4%) du DFP de protection (461 millions d'hectares) le seraient également. Ainsi, 36,4 millions d'hectares au moins (4,5%) de l'ensemble du DFP naturel (814 millions d'hectares) sont considérés comme répondant aux critères d'AFD. Près de 96,2 millions d'hectares environ (27%) du DFP de production en forêt naturelle sont couverts par des plans de gestion et 10,5 millions d'hectares (3,0%) sont certifiés; environ 17,8 millions d'hectares (3,8%) du DFP de protection font l'objet de plans d'aménagement. On estime à 14,3 millions d'hectares environ les plantations (32% de toutes les plantations dans le DFP) exploitées dans le cadre de plans de gestion; 1,77 millions d'hectares (3,9%) sont certifiés.

En dépit des progrès accomplis depuis 1988, de vastes superficies de forêt tropicale disparaissent encore chaque année, et les prélèvements non durables (et souvent illégaux) des ressources de la forêt tropicale sont encore monnaie courante. Malgré tout, la plupart des pays s'efforçant maintenant de répandre l'AFD, on peut espérer que le rythme du progrès s'accélérera dans les années à venir.