Renforcement des capacités statistiques

D0467.jpg

L'Examen annuel et l'évaluation de la situation mondiale des bois établis par l'OIBT sont en grande partie fondés sur l'information statistique fournie par les membres, mais nombreux sont les pays, tropicaux et non tropicaux, qui ont besoin d'être davantage aidés à communiquer des informations de bonne qualité.

Une série de projets OIBT visait précisément ce but: 15 ateliers de formation ont eu lieu dans chacune des trois régions productrices, à savoir l'Afrique, l'Amérique latine et les Caraïbes, et la région Asie-Pacifique. Ces ateliers font acquérir aux participants, qui sont souvent nommés correspondants de leur pays en matière de statistiques, une expérience pratique de la collecte, de l'analyse et de la diffusion des statistiques forestières, et comprennent également des sessions sur la façon de répondre à l'enquête annuelle (c.-à-d. au Questionnaire commun sur les produits forestiers) que reçoit l'OIBT. Des ateliers régionaux ont eu lieu dans plusieurs pays: Australie (avec la FAO), Bolivie, Brésil, Cameroun, Colombie, Côte d'Ivoire, Gabon, Inde, Malaisie, Pérou, Thaïlande (avec la FAO), Togo et Venezuela, et ont rassemblé plus de 500 stagiaires de 40 pays.

Dans le souci d'améliorer encore davantage la collecte, l'analyse et la communication des données sur le commerce des bois tropicaux, l'OIBT a répondu, dans le cadre de son mécanisme de financement de projets, aux demandes de pays membres sollicitant la tenue de projets nationaux axés spécifiquement sur la transparence du commerce et l'amélioration des fonctions de collecte et d'analyse des données. Jusqu'à présent, l'Organisation a financé 32 de ces projets dans plus de 20 pays, en privilégiant ceux qui avaient le plus besoin de mieux s'acquitter de leurs responsabilités statistiques envers l'Organisation. Au Gabon, par exemple, plusieurs projets de l'OIBT ont développé les capacités de collecte et de traitement informatique des statistiques forestières. Au Pérou, un projet a créé un centre stratégique d'information forestière pour rassembler et diffuser des informations, entre autres, sur les récoltes et le transport de tous les bois dans le pays. Aux Îles Fidji, un autre projet de l'OIBT a mis au point un système de suivi des renseignements concernant le commerce d'exportation en vue d'instituer une chaîne de responsabilité pour les exportations de bois. D'autres projets et avant-projets concernant le développement des statistiques sont en cours d'exécution au Cameroun, en Colombie, en Côte d'Ivoire, dans la République démocratique du Congo, en Equateur, en l'Egypte, au Honduras, au Togo et au Venezuela. Les évaluations à postériori ont fait ressortir l'efficacité de plusieurs de ces projets exécutés en Amérique latine et en Afrique.

Vous trouverez un exposé détaillé du programme de travail de l'OIBT en vous reportant au Plan d'action OIBT de Yokohama ou en cliquant sur Ressources et Dossier des projets pour en savoir plus au sujet des travaux de l'OIBT sur le renforcement des capacités en matière de statistiques.


Pour visualiser et imprimer les fichiers PDF de ce site, téléchargez gratuitement le logiciel Adobe Reader