Objectif OIBT 2000

D0146w225.jpg

Vue sur la montagne de la tortue, Iwokrama,
Guyana. Photo: R. Thomas, ICRFCD

En 1990, les membres l'OIBT ont convenu de faire tout leur possible pour qu'à la fin du siècle les bois tropicaux faisant l'objet d'un commerce international soient originaires de forêts rationnellement aménagées. Cet engagement était désigné Objectif An 2000, et une grande partie du programme de projets et activités de l'OIBT devait être consacrée à sa réalisation. À la suite d'une évaluation effectuée en 2000, il est apparu que les pays tropicaux avaient bien avancé dans la formulation et l'adoption de politiques compatibles avec cet objectif, mais que les progrès dans la mise en oeuvre de ces politiques étaient moins probants.

Ayant constaté cette absence de progrès, les membres de l'OIBT ont réitéré leur engagement de procéder aussi rapidement que possible pour faire en sorte que les bois tropicaux et produits dérivés exportés proviennent de sources rationnellement gérées, rebaptisant leur engagement 'Objectif OIBT 2000'. Ce dernier reste au coeur des buts que s'est fixés l'Organisation, et s'appuie sur des efforts renouvelés pour renforcer les capacités des gouvernements, de l'industrie et des communautés de gérer leurs forêts et de valoriser leurs produits forestiers, tout en maintenant et augmentant la transparence du commerce et l'accès aux marchés internationaux.

Par exemple, l'évaluation faite en 2000 recommandait, entre autres, que l'OIBT envoie dans les pays membres tropicaux des missions chargées de cerner les obstacles à un progrès rapide et de formuler des plans d'action pour surmonter les difficultés. Fin 2005, 15 de ces missions avaient été menées.

Vous trouverez un exposé détaillé du programme d'action de l'OIBT en vous reportant au Plan d'action OIBT de Yokohama ou en cliquant sur Ressources et Dossier des projets pour en savoir plus au sujet des travaux de l'OIBT dans ce domaine.